76

Re : Presentation de SAMU

Bon j'ai passé une bonne partie de l’après midi à essayer (sans y parvenir) d'utiliser la librairie "Wire" pour faire de l'I2C.

Je vais donc emporter avec moi mon "Arduino CookBook" et j'ai 30 jours pour trouver la solution ;-)
Je suppose que c'est plus qu'il ne m'en faut... (quoi que...)

En fait ce qui complique sérieusement les exemples que j'ai, c'est qu'ils font tous référence à des N° de Pins en Hexa et en N° Port.
Je me suis fais un tableau de correspondance à partir du PinOut du µC Atmega 1280, mais je ne vois pas l’intérêt que cela a. Tout déclarer de cette façon plutôt qu'en utilisant des N° de pins comme je le fais bêtement complique nos déclarations et la compréhension des projets. Car sur la carte elle même les N° de ports ne sont pas indiqués, et les N° de pins sont exprimés en décimale et pas en Hexadécimale.

Si quelqu’un peux m'expliquer l'avantage que cela a (car il doit y en avoir une raison, c'est sur, sinon pourquoi se casser autant les pieds ???

Cdlt
Yves

77

Re : Presentation de SAMU

Peux tu donner un exemple ? Je ne connais pas la version méga de wire mais normalement les numéros de pattes sont fixes. C'est 20 et 21 sur méga

Si tu vois de l'hexa ce doit être les adresses qui ne désignent pas la connexion sur la carte mais le petit nom de la carte esclave.

Que veux tu faire avec I2c ?

78

Re : Presentation de SAMU

Ha il y a des façons différentes de l'utiliser en fonction de la carte ???

79

Re : Presentation de SAMU

#include <Wire.h>

void setup()
{
  Serial.begin(9600);  // start serial for output
  Wire.begin(); // initialisation I2C
  //
  Wire.beginTransmission(2);
  Wire.send(0x41);
  Wire.send('2');
  Wire.endTransmission();
  //
  Wire.beginTransmission(2);
  Wire.send(0x41);
  Wire.send('E');
  Wire.endTransmission();
  //
}


void loop()
{
  Wire.beginTransmission(0x02);
  Wire.send(0x53);
  Wire.endTransmission();
  Wire.requestFrom(0x02, 1);
  if( Wire.available() ) {
    byte b = Wire.receive();
    Serial.print(b);
  }
  Serial.println();
  //
  delay(100);

}

80

Re : Presentation de SAMU

C'est bien ça : 0x02 ou 2 est l'adresse du composant I2C connecté à ta carte, et 0x53 ou 0x41 sont des codes spécifiques.
On utilise l'hexadécimal car cela permet de représenter un octet sur deux caractères (entre 00 et FF), plutôt que sur 1 à 3 caractères (de 0 à 255). On pourrait bien sûr écrire 024 ou 076, mais ça prendrait plus de place et les programmeurs sont faignants.

81

Re : Presentation de SAMU

Par contre je ne comprends pas ce que tu essaies de faire avec ce code, il s'agit d'un code pour un capteur Sharp connecté via un convertisseur I2C NXT...

82

Re : Presentation de SAMU

J’essaie justement de dialoguer avec un Capteur Sharp.
J'ai réussis à l faire fonctionner en analogique.
Je me suis fait une table de correspondance en utilisant un voltmètre.
J'ai pris les valeurs hautes (donc les distances courtes) et les valeurs basses, (donc les lointaines)
Comme les capteurs (et donc les valeurs ne sont pas linéaires je me suis fait un tableau de correspondance pour chaque distance en mettant en face la valeur correspondante.
Cela marche très bien. Mais en cherchant sur le net des informations sur ces capteurs, je suis tombé sur ce code. et j'ai voulu voir comment l'utiliser.
En lisant les explications jointes, ils parlaient de transmettre les données du capteur via une liaison I2C.
Je dois avouer que cela pourrait être séduisant (si ça marche), car comme je vais avoir plusieurs capteurs, j'aimerais (pour économiser les pins) de multiplexer les données de mes capteurs. Donc je tentais de le faire avec déjà un capteur puis dans un deuxième temps, (une fois que cela marcherait, tenter de le faire pour plusieurs capteurs via la même liaison I2C.

Cdlt
Yves

83

Re : Presentation de SAMU

Oui, par défaut c'est bien en analogique. Très bien le tableau de linéarisation.

Ce code est un code de Pobot, certainement trouvé sur le playground : http://pobot-playground.googlecode.com/ … t_JHR.pde. A l'époque très mal documenté (je le dirai à son auteur en me brossant les dents), il s'agissait d'un test d'accès au capteur Sharp connecté à un adaptateur Mindsensors qu'on interroge par I2C...

Si tu l'as trouvé ailleurs, ça me ferait plaisir de retrouver où smile
Si tu as connecté directement le capteur sur ton Arduino, aucune chance d'avoir de l'I2C dedans, il faut une puce intermédiaire.

De toute façon, avec la Mega tu ne manques pas de pattes analogiques, si ?

84

Re : Presentation de SAMU

C'est amusant, jetais sur d'avoir répondu à ton message  
Bon pas grave je vais recommencer  
Mais avec ma dyslexie, mes gros doits, et ce maudit correcteur de Safari incorporé à mont mobile, ça vas pas être simple.  Espérons au moins que cela sera compréhensible.

Donc, oui, tu as raison, il y a beaucoup de pins analogiques et numériques sur la Mega  et comme mon projet précédent avait une Uno comme base microcontroleur, c'est effectivement tout à coup une boué oxygène.

Le problème est que ce projet nécessite aussi beaucoup de pins et qu'en plus du projet de base, j'aimerais tester deux ou trois choses en même temps.
Si je fais le compte avec la Mega je suis bon ou presque, mais avec ce que  je vais ajouter pour les tester ça va finir par faire beaucoup.

Déjà, faisons les comptes
2 Décodeurs par roue
1 Pin Dir par roue
1 Pin PWM par roue
 On en est a quatre par moteur donc 8

Le bras
Entre 5 et 6 servomoteurs (disons 6)
Nous en sommes à 14

Mais comme il va etre rétractable, je vais avoir besoin de capteurs pour contrôler qu'il est sortie ou rentré plus un moteur pour le faire sortir  et le faire entrer.
Disons une pin pour le moteur et au moins deux fourches infrarouge ( nous verrons bien quelle solution utiliser mais des douches j'en ai  ça sera ça de moins à acheter).
Donc
Nous en sommes à 17

La cam
Une liaison série 2pins
Sa tourelle (si je la connecte à la méga et pas au contrôleur de la CMU Cam3 ) 2Pins
Nous en sommes à 21

Un LCD (16X8 monochrome) pour afficher des infos de vitesse, de sens de rotation, de position
Comme le LCD que j'ai n'est pas un LCD I2C ou série, il utilise de mémoire entre 8 et 10 Pins. Soyons large et comptons 10
Nous en sommes à 31

Gyroscope et accéléromètre
 Au moins 4 par module (Suivant le modèle) 
Nous en sommes à 39  

Des LEDs pour le faire briller ;-)
Des capteurs IR ou US pour lui éviter certains obstacles

Nous arrivons deja à la limite de la Mega
Et j'aimerais y brancher d'autres choses  
Du son et un synthétiseur de voie
Une télécommande IR pour choisir entre plusieurs modes de localisation et donc choisir différents codes ou blocs d'instructions.

De plus, il y a quelques temps je t'avais montré un lien vers un kit assez complet de capteurs. Je l'ai acheté, et il y a pas mal de chance pour que j'essaie de tous (ou presque) les connecter à SAMU.
Je ne voudrais pas refaire un nouveau Robot chaque fois que je souhaite tester un capteur, une carte, une solution.
 C'est donc un Robot expérimental, et le coté expérimental concerne mes recherches, tests, découvertes.
Je fais joujou quoi.  Je ne prépare pas de concourt ou de coupe mais je test mes capacités à mettre différentes solutions en oeuvre.

Toute l'année, je travaille sur des projets de régies vidéo sur lequels le cahier des charges ne laisse aucune place aux expérimentations ou aux doutes. 
Là j'ai envie de me faire plaisir avec un robot qui sortira de l'ordinaire certes, mais qui me permettra de tester tout ce que j'aurais envie de tester.

xBee par exemple, j'ai très envie de voir comment ça marche et comment ça se comprte.
Et là, je vais devoir multiplexer c'est sur .

Voilà je ne sais pas si j'ai répondu a ta question, mais j'aimerais donc bien savoir comment faire du MUX et du DeMUX avec Arduino.

Cdlt
Yves

85

Re : Presentation de SAMU

Bonjour,

Il existe des extenseurs de ports (port expander) en I2C qui permettent de connecter des capteurs numériques ou analogiques et de récupérer les valeurs sous forme d'une trame numérique.

Tu peux trouver le datasheet du PCF8574 ici : http://www.pobot.org/-I2C-.html

Certains modèles permettent d'avoir une patte d'alerte (à brancher sur une interruption) pour recevoir un signal d'alerte permettant au programme principal d'aller chercher les infos sur le bus I2C.

Certains modèles permettent de connecter 16 capteurs, d'autres 8.

Sinon, l'autre solution est d'avoir plusieurs cartes Arduino interconnectées : l'une pour les déplacements et le bras, l'autre pour les capteurs, et la troisième "libre" pour tes expérimentations sauvages. Car sinon, faire des essais en modifiant le même programme, bonjour la maintenabilité.

En tout cas le projet est toujours aussi intéressant.
Mais tu ne devais pas partir en vacances ?

86

Re : Presentation de SAMU

Merci 
Je testerais ça à mon retour

Oui je suis en vacances, mais ma femme nage ces 3a4000m par jour
Mons fils fait tout pour se rapprocher dune blondinette qui a posée sa serviette juste à coté de nous et moi avec mes béquilles je ronge min frein 

Je ne supporte pas de faire la crêpe (30mn face A 30mn face B) et il m'est interdit de marcher, de mettre mes cicatrices au soleil, de faire une autre activité que de manger du fromage et de la charcuterie Corse.
Alors je m'occupe comme je peux .

Cdlt
Yves

87

Re : Presentation de SAMU

Bonjour

Comme tu le sais peut etre je suis actuellement en vacances. C'est la raison pour laquelle mon projet est plus ou moins a l'arrêt. 
Mais cela ne m'empêche pas d'y réfléchir ;-)

 A force de discuter ici ou là il semblerais que la base en Plexiglas est trop fragile. Et qu'il serait préférable de faire couper des pièces en alu par CNC. 
Je n'en suis pas complètement certain mais bon. 

J'ai l'option easyrobotics, et Nicolas est prêt a découper les pièces en question. Mais peut etre avez vous une solution genre clubs ou asso ?

De quoi s'agit il ?
Comme vous le savez, mon Robot est en Plexiglas. Cette matière est jolie certes mais fragile et pas simple à travailler. (casse, fonte de la matière au moment des perçages etc). 
Donc souivant le prix et si indispensable, je voudrais faire découper soit juste la base roulante, soit la base roulante plus l'étage du bras, et pourquoi pas l'ensemble. 

De plus, je dois fabriquer deux glissières pour le bras rétractable. Cette partie est délicate a fabriquer. Il existe des éléments correctes mais ils devront tous etre modifiés. C'est pourquoi (peut etre) suivant le prix, je les ferais bien découpés fraisés à la CNC et a la fraise numérique. 

D'oú ma question, avez vous des adresses, des liens, ou autres solution à un prix abordable pour que je puisse les contacter. ?

Dernière chose, j'ai bien reçu les bulletins d'adesion a l'asso. Je m'en occupe des mon retour de vacances. 

Merci pour ta réponse. 

A bientôt donc. Et bien sur, des que je reprendrais mon Robot, je continurais à poster son avancement sur le Forum. 

Cdlt
Yves

88

Re : Presentation de SAMU

L'option Easy Robotics me semble très bonne pour tenir les délais, et à prix correct. Si tu as les plans de ton châssis, on peut aussi voir ce qu'on peut faire.

Le plexiglas se travaille bien à bonne vitesse (ni trop lent, ni trop rapide). Effectivement c'est moins solide que l'alu, mais tout dépend de l'épaisseur.

Bonne fin de vacances et à bientôt.

89

Re : Presentation de SAMU

Merci Julien

Pour Easyrobotics, je suis aussi de cet avis. Je vais voir leur proposition. 

Pour le plexiglas il fait 5mm d'épaisseur. Ce qui devrait etre suffisant, mais le rend difficile a couper a la Dreymell. 
Pour la vitesse, trop vite ça fond, pas assez ça bloque et casse (y a du vécu derrière ça). 

Je vais bien voir. Mais ce qui est sur, c'est que la base roulante serait plus facile a modifier en alu. Surtout si je souhaites avoir la possibilité de changer les moteurs et donc avoirs plusieurs perçages pour chaque support. 

Cdlt
Yves

Julien, Tu as vu ma réponse à Ton MP ?

90

Re : Presentation de SAMU

Salut,

Concernant le plexi, c'est quand même assez solide pour un robot de cette taille, surtout en 5mm d'épaisseur. De plus s'il y a des efforts pouvant induire des déformations, il suffit de prévoir des raidisseurs en profilé alu (T, carré creux,...) tel qu'on en trouve chez Casto et consorts. L'avantage du plexi est qu'il se travaille quand même plus facilement que l'alu et qu'il coût beaucoup moins cher.

Comme dit précédemment, il faut utiliser la bonne vitesse d'outil, et le bon type d'outil. Par exemple, il vaut mieux percer avec des mèches à bois (les hélicoïdales avec la pointe de centrage et les deux "ailes", et surtout pas les mèches plates) et de bonne qualité afin que leur affûtage soit toujours bon. De plus, utiliser de l'huile de coupe (ou à défaut de l'huile fine ou du WD40) pour lubrifier évite l'échauffement (et donc la fonte) et donne de plus un état de surface bien meilleur. On a tendance à penser que ce n'est pas nécessaire car on croit que la lubrification c'est pour le travail des métaux, mais c'est une grosse erreur.

Pour ce qui est de la découpe, il faut le faire soit à la CNC si on peut y avoir accès, soit à la scie à bois, denture fine. Un intermédiaire moins fatigant est la scie à chantourner (modélisme) ou un scie à ruban de petite taille (cf ce qu'on trouve en GSB aux alentours des 150 Euros). Sauf cas de la CNC, prévoir un inévitable ponçage de finition, et donc usiner à profit comme on dit dans le métier (c'est à dire au-delà de la cote finale).

Donc pour conclure, l'alu est loin d'être incontournable pour autant qu'on utilise le mode opératoire qui va. Attention cependant au choix du plexi : il en existe du très peu cher, mais qui est plus "mou" et a donc tendance à fondre plus rapidement.

A+

Eric

91

Re : Presentation de SAMU

Merci pour ces précisions Eric.

Je viens de faire une recherche rapide et il est exacte que ces scies sont parfaitement abordables.   Il en existe à partir de 44€ mais à ce prix, la puissance (et donc la précision ne doit pas ètre terrible) idem pour la hauteur Max de coupe.

Bref  pour avoir quelque de correcte, il faut compter 150€. Il prix de l'indépendance plus l'huile de coudes ;-)

Coté lubrifiant, il est vrait que je perce sans rien. Et effectivement un peux d'huile ne peut que faciliter le perçage en empêchant (ou retardant) la fonte du Plexiglas.
Je je trouve pas de lame spéciales Plexiglas pour Dreymell. Pourtant il en existe pour scies sauteuses. Le denture de ces lames est entre le bois et le métal. J'utilise donc des lames pour métaux (tendres de préférence). Mais le travail de finission est fastidieux car obligé de couper loing de la cote finale cat la lame emporte de gros copeaux.
Le ponçage a la Dreymell (avec des cylindres de papier de verre) est long mais donne de bons résultats. Attention a ne pas trop appuyer car aussi tôt c'est la fonte du Plexiglas et le dépassement de la cote finale.

Bon si je comprend bien je vais devoir mettre une scie à chantourné sur ma liste de course. Decidement, la robotique n'est pas une activité "low coast" ;-). Mais bon il y a bien un moment ou on a à peu près tout ce qu'il nous faut pour bien travailler et la note finira bien par être en baisse. C'est mon anniverssaire le 16 aout. Peut etre que ma femme participera mais j'en doute ;-).

Voilà.
Y a plus qu'à comme on dit par chez moi ;-)

Cdlt
Yves

92

Re : Presentation de SAMU

L'autre solution est de faire réaliser les pièces par des sociétés comme EasyRobotics par exemple. Mieux encore, trouver dans son voisinage quelqu'un qui est équipé d'une CNC et qui peut te faire les pièces moyennant participation à l'usure de l'outillage (en échange de fraises par exemple). Nous avions procédé comme cela à l'époque (2003) de la réalisation des xPO. Un des copains de Patrick (c'était peut-être d'ailleurs l'auteur de GALAAD) qui était équipé d'une machine et nous avait taillé tous les disques de plexi, avec les découpes intérieures pour les roues,... Nous avions bien entendu fourni la matière et avions cotisé pour l'équivalent du remplacement des fraises utilisées.

Car la question à se poser est de savoir si on va réellement amortir le matériel, c'est à dire l'utiliser suffisamment pour que son achat soit sinon rentabilisé, du moins justifié. Parce que outre la dépense, il faut aussi penser à l'encombrement du-dit matériel ou à son rangement entre deux utilisations. Julien peut te dire à quoi ressemble mon atelier, et pourtant je ne suis équipé que de matériel d'entrée de gamme et de taille très modeste. Ca occupe quand même une bonne 15aine de m2.

93

Re : Presentation de SAMU

Je ne ferais pas lire ta réponse à ma femme. Elle trouve deja que je confond atelier et appartement familiale et me proposerais bien de vivre seul avec mon materiel et mes robots. Sans compter ma collection de cameras film et appareils photo anciens. ;-)


Bon je suis bien sur d'accord avec ça, mais as tu un contact ? Car au départ, c'était ma question ;-)

Je me doute bien que ce n'est pas simple a trouver. Surtout que nous ne sommes pas dans la meme région et que vos contacts seront certainement proches de chez vous. (je ne parle pas de Easyrobotics bien sur qui est encore plus au nord que moi.)

Mais peut etre une Ecole, ou une asso, ou un club de robotisions ou maquetistes.

Par ce message, je lance une bouteille a la mer (pratique pour une fois, elle est à 3m. ;-). )

Cdlt
Yves.

94

Re : Presentation de SAMU

Mais peut etre une Ecole, ou une asso, ou un club de robotisions ou maquetistes.

Je pensais à ce genre de "structure". A défaut qu'elle disposer du matériel en propre (surtout vrai concernant les asso), la plupart du temps ce sont certains de ses membres qui se sont équipés. La structure sert en fait de point de contact.

Je pense qu'il faut y aller au culot, ça peut payer. Si le deal proposé est équitable pour le "prestataire", la plupart du temps les passionnés de ce genre ne demandent qu'à pouvoir faire profiter les autres de leurs possibilités et sont tout contents d'avoir un prétexte pour jouer avec leurs machines wink

95

Re : Presentation de SAMU

Bonjour,

J'ai une nouvelle question à vous soumetre. 

Voilà, je souhaiterzis tester la difference de fiabilité entre des codeurs integrés aux moteurs ( et donc sujet aux derapages provoqués par les accelerations, freinages, difference de surfaces de roulage etc) et des codeurs en prise directs à des roues libres et independantes des moteurs. 
je connais deja la reponse, mais souhaiterais connaitre le taux d'erreurs observé  avec ces deux differentes techniques. 

Mais l'adaptation de ma base roulante ne va pas être simple à réaliser sans la modifier en profondeur, voir mêma la refaire de A à Z. 
Une solution simple serait toutefois possible et simplifirait peut être les calculs. 
Si au lieu de mettre deux codeurs avec deux roues libres, je n'en mettais qu'un, mais situé en plein milieux. De cette facon, le moindre cm parcouru dans un sens ou un autre serait comptabilisé avec un calcul tres simple de comptage. 
Reste bien sur à connaitre la direction. Comme je compte mettre des codeurs (ou plis exactement, un  codeur) double, je connaitrzis facilement le sens de rotation des moteurs, donc des roues. 
Mais les deux codeurs distants de quelques centimetre, permetent de connaitre le rayon de rotation et donc la direction dans lequel le robot ce deplace. Un seul codeur ne nous peettrzit bien evidement pas ce calcul. Le sens de rotztion des moteurs ne nous donnerzit pas cette indication. 
Par contre, si j'ajoutais une bousole. Ce compas électronisue, connaitrait la direction dans lequel se deplace la robot au degres pres. (voir encore us precis que ca). 
Reste donc a calculer le nombre de centimetres effectués dans chzcune des directions pour connaitre la position du robot tres precisement. 

Je vais juste devoir me souvenir mes cours de géometrie sur les triangles pour definir l'algorythm qui le permettra de calculer la position de mon robot. 

Bon tout ca est bien beau mais ne redulte sue de ju de crane pour le moment appuyé par aucun tests. 
Bien sur, cela devrat donc être testé et verifié (ou pas). 

Mais je voulais savoir ce que vous pensez de cette methode pour le moins atipique. 

J'attend donc vos remarques et critiques en attendant mes tests. 

Cdlt
Yves

96

Re : Presentation de SAMU

Je crains que le passage par deux codeurs le plus distant possible l'un de l'autre (et non de quelques cm seulement) ne soit incontournable.

La solution du compas est à mettre de côté pour ce genre d'utilisation car la précision est très grossière d'une part (c'est déjà bien quand on obtient une précision au degré, et de plus il y a souvent une non-linéarité sur une rotation complète). De plus le compas est facilement perturbé par toute masse métallique et moteurs dans le voisinage.

Le compas peut à la limite donner une information de direction approximative pour faire par exemple de la planification de cheminement, mais pour ce qui est de faire du positionnement, il faut deux odomètres précis (ie suffisamment d'impulsions au mm parcouru) et montés de manière précise au niveau mécanique (alignement avec l'axe principal, précision de la distance de placement,...)

Eric

97

Re : Presentation de SAMU

Voila qui me fait gagner un temps precieux grace à un conseil avisé et une bonne experience.

Merci Eric. Comme quoi le ju de crane (meme frait) ne donne pas forcement des idées lumineuses.

Mais qui ne tente rien n'a rien.

Cdlt
Yves

98

Re : Presentation de SAMU

AstonDB8 a écrit:

Mais qui ne tente rien n'a rien.

Ca c'est la morale qu'il faut retenir smile

Ceci étant, en partant parfois sur des idées délires ou à l'opposé de ce qu'on trouve habituellement, on peut avoir de bonnes surprises. Les considérations que je t'ai données sont à prendre dans un cadre où il est nécessaire de se positionner de manière très précise, avec une dérive minimale (cas par exemple des robots pour Eurobot). Mais selon le cas de figure, il n'est pas du tout impossible que l'idée sur laquelle tu es parti ne donne pas des résultats satisfaisants. Tout dépend du contexte dans lequel tu envisages d'utiliser le robot concerné et par conséquent des exigences en termes de précision, dérive,...

99

Re : Presentation de SAMU

Oui effectivement.

Je suppose bien sur que sur le papier l'idee est foctionnelle.
Si j'ai bien compris, tout depend soit de la precision du capteur de cap, soit de la precision que l'on souhaite obtenir.

La boussole ne me rendra des services que peux precis. Trop sujet aux varriations czusés par l'environnement. (pieces metzliques importantes telles que czdres de portes ou autres.)

Gyroscopes ?
Pas assez precis non plus dans la gamme de ce que nous utilisons en robotique ludique.

Que nous reste t'il ?
Revenir sur une techno qui a fait ces preuves, l'odometrie traditionnellrs et pas revisitées par mon esprit torturé wink

Toutefois, vous allez me voir revrnir tres souvent avec des solutions exotiques.
En effet, je me propose de tester des technologies mixtes dans plusieurs domaines de calculs.
Je suis certain, que le melange de technique peux permettre d'affinner les calculs.
En gros, utiliser une technique pour contromer ou affiner les resultats obtenus par une zutre technique.

Pour cela, je vais equipé SAMU de tous lestypes de capteurs en ma possetion et voir comment tout cela peut etre melangé, mixé, soustret, comparé.

Nous verons bien ce qui sort de ce chapeau improbable.

Mais SAMU aura
Ofometres integrés aux moteurs
Odometres sur roues libres
Sonar US
Télémetre IR
Capteur IR
Capteur pour suivie de ligne
Gyroscope
Bousole
Capteur de température
Accelerometre
Capteurs de courant sur les servos du bras
Bras six niveaux de liberté retractable
Fourches IR pour tester la sortie du bras
CMU Cam3
capteur RVB Pal
Ecran LCD affichzge de données de facon sequentielle
(dans un deuxieme temps, ces donnés seront envoyés sur mon PC via XBee)
Etc en fonction de mes envies et besoins.

J'aimerais (comme je l'ai deja exploqué) tenté de voir comment fonctionne tous ces capteurs et essayer d'apprendre à utiliser, programmer, comparrer les donnees sortant de ces capteurs.

Le but est bien evidement pédagogique, mais aussi (et pourquoi pas) tenter de trouver des solutions à des problemes precis.

Bien evidament, vous proffiterez de mes tests en primeur car n'en doutez pas, je ne vois pas comment m'attaquer à un tel projet sans votre aide.

Donc (soyez en sur) à bientot pour d'autres questions.

Cdlt
Yves

100

Re : Presentation de SAMU

Pour ce qui est du gyro, ne pas oublier qu'il dérive dans le temps également, et qu'il faut donc prévoir un moyen de le recaler périodiquement.

En tout cas, bon courage pour tes travaux exploratoires, car tu vas avoir de quoi t'amuser avec tout cela smile

Eric