26

Re : Presentation de SAMU

Bon Pourquoi pas après tout.
Mais j'ai fais ma 1ere rencontre avec une Arduino Y a environ 1 mois.
Mais comme tout ce que entreprend, je me donne les moyens de réussir.

Attendons tout de même que le projet (mon deuxième) soit un peux plus avancé.
Mon 1er robot n’était pas très évolué donc c'est mon 1er véritable projet.

Cdlt
Yves

27

Re : Presentation de SAMU

Ca marche. Y'a pas l'feu wink

28

Re : Presentation de SAMU

Bonjour,

Je vous donne l'impression de ne plus avancer, mais il n'en ai rien.
Sauf que je dois faire quelque chose que je n'avais pas prévu c'est a dire une carte d'alimentation multi-tensions.
En effet, La carte Méga travaille en 5v et mes moteurs en 6v. et ma batterie délivre du 7.4v
J'ai regardé dans mon bac à composants j'ai bien un régulateur 5v par contre, je n'en ai pas en 6v. Je dois donc acheter ce régulateur, et je suis cloué chez moi sans pouvoir sortir (même en béquilles). Les commander serait une solution mais bien trop longue par rapport a mon impatience d'avancer.

Comme je vais devoir faire une carte qui me donne du 5v et du 6v je pense que je vais en profiter pour faire une carte qui me donne aussi du 3.3v pour alimenter certains capteurs. Je sais bien que la carte Arduino sais me fournir du 3.3v, mais comme ça, j'aurais toutes mes tensions en externe. Je pourrais donc alimenter la carte en 5v et en 3.3v et les moteurs en 6v.
Je vais faire un schéma que je vous soumettrais pour avis avant de le monter (c'est pas très compliqué à faire, mais on ne sais jamais). Surtout pour la valeur des capas de filtrage.

Cdlt
Yves

29

Re : Presentation de SAMU

A défaut de trouver un régulateur fixe en 6V, tu peux choisir un modèle variable et un potentiomètre ajustable (éventuellement multi-tours pour la précision) pour fixer sa tension de sortie.

Pur ce qui est des capas, moi je fais ça scientifiquement :
- 100µF ou plus pour les chimiques
- 100nF en parallèle pour le découplage

Je place un tandem en entrée et en sortie de régulateur.

Ceci étant tu peux t'en passer pour les moteurs, car à moins qu'ils n'embarque une électronique de contrôle, ils n'en sont pas à 1V de plus ou de moins. D'ailleurs, s'ils sont donnés pour 6V en nominal, et si c'est un moteur basique, tu peux leur envoyer 9V sans souci. Donc pas forcément besoin du régulateur 6V non plus dans ce cas.

Seule précaution par contre : les anti-parasiter correctement dans tous les cas pour éviter qu'ils ne polluent tout le reste. La méthode couramment employée est d'utiliser 3 capas de l'ordre de 100nF placées comme suit :
- une entre les deux bornes
- une entre chaque borne et la carcasse

Tu pourras trouver pleins de détails sur le sujet en consultant les forums de modélistes, car ils sont confrontés de plein fouet au problème vu ce que leurs moteurs consomment en général.

Eric

30 Dernière modification par AstonDB8 (07-07-2011 01:37)

Re : Presentation de SAMU

Merci Eric pour ces précisions.

En fait tu as raison, ce n'est pas 1.4v de plus qui vas faire grand mal à des moteurs qui sont tout de même les éléments les plus robustes de ce type de montage.
Ce qui m’inquiétait le plus,  c’était de mettre 7.4v sur mes contrôleurs. Mais ils supportent de 6 à 12v (info prise sur la doc). C'est donc ce que je comptais faire, mais un copain me propose de passer chez Saint Quentin Radio (une boutique spécialisée en composants sur Paris). Donc je vais voir. Si mon copain a du temps et me rapporte ces régulateurs rapidement ou si je suis trop impatient de voir mon robot rouler. En attendant, j'ai mon alimentation de labo (Home made).
C'est en fait une alimentation faite avec 6 alimentations regroupées en un seul boitier (+5, -5, +12, -12, + de 0 à 24, - de 0 à 24) je peux obtenir de 0 à 2A sur chaque sortie. Je l'ai fabriqué il y a une bonne dizaine d'années et ne m'a jamais abandonné ;-)

Par contre, l'info que tu donnes sur le filtrage est très intéressante, car j’étais parti sur des valeurs approximatives.
Quand tu dis que tu fais ça de façon scientifique, c'est que tu connais une formule de calcul pour connaitre leurs valeurs.
Je suppose que ces valeurs dépendent de la puissance du moteur et de la tension Vcc.
Si tu connais la formule (où  tu sais où la trouver), je suis preneur. En attendant, je vais voir sur les Forums de modélisme.

Autre question, que penses-tu de cette solution que je me propose de faire en fabriquant une carte pour obtenir ces 3 tensions de façon externe. Est-ce une bonne idée ou bien est-ce inutile ?

En tout cas, merci pour ton aide précieuse.

Sinon voilà tout de même des nouvelles sur l'avancement du projet.

Côté code pour mes odomètres, Jbot (un ami roboticien confirmé) m'a donné le code de son Robot Maximus avec lequel il est arrivé 6em à la coupe. Je suis en train de le modifier pour l'utiliser (circonférence de mes roues, entre axes entre mes roues, etc..)
Les choses avancent quoi ;-)

Pour le bras, j'ai trouvé deux solutions. Entre les deux mon cœur balance.
La 1ere n'est pas simple, car elle m'oblige à avoir un bras très long, car il devra passer au-dessus de la tourelle de la caméra. Il aurait 4 niveaux de liberté, mais serait lourd. L'équilibre du robot et la légèreté de sa structure ne sont pas vraiment adaptés à cette option.
La deuxième est pour moi la plus adapté, mais pas simple à fabriquer. Elle consiste à mettre mon bras sur glissières (avec crémaillère), mais comporte moins de niveaux de liberté.
Je vous joins deux schémas pour que vous puissiez vous faire une idée et que vous me disiez ce que vous en pensez.

Bras replié

PunBB bbcode test

Bras déployé

PunBB bbcode test

Bien sûr, il y a la difficulté évidente de fabrication, mais que pensez-vous de cette solution ?

Une troisième solution serait une évolution de la 2e en y ajoutant un niveau de liberté et donc une longueur de bras et un servomoteur supplémentaire. Mais la mécanique se complique sérieusement.

Quelle solution me conseillez-vous ?

Voilà ou j'en suis.

Cdlt
Yves

31

Re : Presentation de SAMU

Quand tu dis que tu fais ça de façon scientifique

C'était à prendre au second degré. Ma méthode n'est pas du tout scientifique mais 100% empirique. Par exemple, la valeur des capas de découplage 100nF est une valeur passe-partout que tu trouveras très souvent. C'est aussi ce qu'on met sur l'alimentation des µP, à leur voisinage immédiat, et plus généralement au bornes d'alimentation de tout composant susceptible de générer des harmoniques sur les lignes d'alimentation. En fait, contrairement à ce qu'on pourrait croire, on ne cherche pas à protéger le composant des perturbations externes, mais à éviter que les perturbations qu'il génère ne se propagent sur les lignes d'alimentation, et donc ne génère des émissions RF par effet d'antenne.

Concernant ces pbs d'alimentation, j'avais commis un article d'initiation il y a une paire d'années sur le site : http://www.pobot.org/A-manger.html Pour ce qui est de la précision sur les 100nF, tu trouveras également un couplet ici : http://www.pobot.org/Les-tout-premiers-pas.html (paragraphe "Découplage des alimentations").

Pour faire le tour du problème des moteurs, il faut ne pas perdre de vue que la tension n'est pas une caractéristique limitante en soi (sauf si on alimente en 600V un moteur 12V, mais là ce serait des problèmes d'arcs électriques). En fait le facteur limitant est l'intensité, qui est responsable de sa destruction par échauffement excessif (saloperie d'effet Joule wink). Par conséquent tant qu'on limite l'intensité qui traverse un moteur, on peut augmenter sa tension d'alimentation sans problème. C'est d'ailleurs très courant avec les moteurs pas à pas, où il n'est pas rare d'alimenter en 60V un moteur affiché en 9V par exemple. Cela permet d'accroitre la fréquence maximale qu'il pourra suivre, car la tension plus élevée permettra de réduire "l'inertie" créée par les effets de self.

Alors que veut dire la tension qu'on voit sur une notice technique de moteur ? C'est celle pour laquelle le régime à vide et les intensités consommées sont données (intensité à vide et intensité au blocage). Une autre manière de procéder serait de donner le facteur KV (le ratio qui donne la vitesse de rotation en fonction de la tension), la résistance ohmique des enroulements et l'intensité maximale admissible. Pour les moteurs pas à pas, ce sont d'ailleurs ces deux derniers chiffres qui sont systématiquement fournis (le premier n'ayant pas de sens dans ce cas).

Voilà pour ces quelques compléments.

Concernant ton bras, quelle est au juste la raison d'être du mécanisme de rétractation ? Tu veux que le bras rentre dans le robot au repos, façon R2D2, ou bien y'a-t-il une autre motivation ?

Pour ce qui est du mécanisme de glissière, jette un oeil sur les coulisses de tiroir à billes qu'on trouve dans tout magasin de bricolage. Cela permet d'avoir des glissières compactes, avec un déplacement libre et assez précis (enfin, ça dépend de la qualité du produit). Pour le déplacement longitudinal, je sélectionnerais un servo-treuil pour voilier (ex: http://www.tecnimodel.com/servos-treuil … tec.html).

Comme disent les Yankees : just my $0.02

32 Dernière modification par AstonDB8 (07-07-2011 20:22)

Re : Presentation de SAMU

Eric,

Merci pour ces précisions très intéressantes sur le comment et le pourquoi du filtrage. Je vais me pencher sur tes liens et donc sur ta prose. Je sens que je vais encore apprendre des choses.

Sinon, le pourquoi de cette solution de glissières pour mon bras est très simple. Je souhaiterais garder la forme ronde de mon Robot. Cette forme m'assure de me sortir de situations difficiles (dans des recoins, contre des murs, etc.)

Par expérience (et je n'en ai pas beaucoup donc autant utiliser le peu dont je dispose) mon 1er Robot était de forme triangulaire avec la roue folle sur la pointe arrière. La face avant était rectiligne (la base d'un triangle isocèle) les capteurs étaient des µrupteurs qui commandaient de tourner à droite ou à gauche en fonction du µrupteur qu'un mur ou qu'un obstacle fermait. Le plus souvent, le Robot était incapable de tourner à cause de cette forme. C'est pourquoi, pour ce projet, j'ai opté pour une forme ronde et j'aimerais autant que possible la conserver.

Laisser le bas sorti sur l'avant, réglerait bien des problèmes de fabrication. Mais cette forme ronde serait perdue. Et comme je j'ai expliqué dans mon précédent message, l'autre option serait de faire un bras qui passerait au-dessus de la tourelle. Mais la hauteur du Robot, plus la hauteur de la tourelle et je me retrouve face à un bras monstrueux, gigantesque demandant des longueurs de bras énormes et des servomoteurs de puissance élevée pour pas grand-chose.

Je ne suis bien sûr pas satisfait de cette option de glissière, mais je ne vois pas comment résoudre ce problème autrement.

As-tu une idée ? Car ce qui ne me plait pas dans cette solution est le manque de niveaux de liberté en plus du côté compliqué de mise en oeuvre. Mais ajouter un niveau de liberté rendrait mécaniquement ce projet encore plus difficile à faire.

Cdlt
Yves

33

Re : Presentation de SAMU

Bon sur la base de tes explications et de ton lien, je propose de faire un montage comme ça.

PunBB bbcode test

Tout semble OK mais au cas ou, arrête moi dans mes élans.

Cdlt
Yves

34 Dernière modification par AstonDB8 (07-07-2011 23:34)

Re : Presentation de SAMU

Bon sur la base de tes explications et de ton lien, je propose de faire un montage comme ça.

PunBB bbcode test

Tout semble OK mais au cas ou, arrête moi dans mes élans.

Cdlt
Yves

35

Re : Presentation de SAMU

Pour ce qui est de la forme ronde, tu as tout à fait raison. C'est effectivement la seule enveloppe qui permet de ne jamais être coincé.

Pour la conserver dans toutes les situations, il est alors clair que le bras doit pouvoir s'escamoter totalement dans cette enveloppe. L'idéal aurait été de le placer au sommet, mais il y a la tourelle de la caméra. Je vois deux options possibles :

1/ placer la caméra sur le pont "intermédiaire" et le bras sur le pont "supérieur". Dans ce cas, en mode déplacement, le bras est censé être replié à l'intérieur de l'enveloppe cylindrique du robot et donc le champ de vision de la caméra n'est pas altéré. Au passage je ne suis pas certain que sa tourelle soit indispensable, car :
- l'objectif est un grand angle, et donc les champs de vision verticaux et horizontaux sont naturellement larges
- il suffit de faire tourner le robot sur lui-même pour regarder sur les 360°
Du coup cela simplifierait le robot d'une part et réduirait l'encombrement de la fonction caméra

2/ plus rigolo, fixer la caméra au bras. Si nécessaire on peut la doter d'un degré de liberté vertical via un servo tilt, au cas où on voudrait modifier la direction de vue lorsque le bras effectue une manipulation. Mais en vertu de ce qui est mentionné ci-dessus concernant le champ de vision naturel de la caméra, je ne suis pas certain que ce soit nécessaire. Le mieux serait que tu mesures ce champ de vision de manière à pouvoir positionner le cône de vision de la caméra sur tes plans et donc vérifier la configuration.

Concernant les circuits de régulation, ça me parait OK. La valeur de 100µF pour les chimiques est à moduler par l'intensité des appels de courant éventuels. S'ils sont intenses, il est prudent d'augmenter cette valeur. Comme vérifier cela : brancher un scope en mesure de tension sur la capa et faire fonctionner le montage dans toutes ses options possibles. On peut alors voir si la tension fluctue, et si oui, si ses fluctuations sont admissibles ou non. Il faut nécessairement un scope ou bien quelque chose capable d'enregistrer des phénomènes brefs, ce qu'un simple voltmètre n'est pas capable de faire, même s'il est doté d'une fonction min/max.

Toujours sur ce point de la régulation, le 6V est-il vraiment nécessaire compte tenu de nos récentes discussions concernant les moteurs ?

Bonne continuation.

Eric

PS: tes schémas sont vraiment très propres. Tu utilises quel outil pour les faire ?

36 Dernière modification par AstonDB8 (08-07-2011 15:04)

Re : Presentation de SAMU

Bonjour Eric

Je vais tâcher de répondre point par point. (En donnant mes explications ce qui ne veut pas dire que ce sont les meilleures.

Commençons par le 6v

Non effectivement ce n'est pas indispensable et pour les moteurs. Par contre, les contrôleurs travaillent sur une plage allant ce 6 à 12v. Donc je ne coupe pas au fait de générer une troisième tension. Pour les contrôleurs. Donc autant l'utiliser pour les moteurs et être dans les clous là aussi.

Par contre, le mieux (qui n'est pas forcement l'ami du bien) aurait été de faire des alimentations à découpage et d'éviter ainsi les déperditions en chaleur. (Comme tu dis, satanée loi de Joules). Pour réduire cela, et éviter travailler avec un régulateur pleine charge, je vais en mettre deux (un par moteur ou deux en parallèle). Cela me permettra de travailler sans trop le chauffer et d'avoir une bonne marge pour encaisser les forts courants de démarrage sans risque de le cramer en cas de blocage du moteur.

Pour le calcul des capas, j'ai récupéré un Ocilloscope Tektronics 2236 100Mhtz. Avantage de travailler dans un labo qui ne fait plus d'analogique et qui a donc remplacé ces instruments de mesure pour des choses plus "modernes". Bien que cet ocillo reste une référence en la matière. ;-)

Pour la caméra et la tourelle.

L'optique de la cam a effectivement une focale très courte, pas vraiment un grand angle; mais l'angle de champ est effectivement très ouvert. Mais malheureusement, pas assez ouvert pour me permettre de ne pas avoir de tourelle. Si on regarde ce que la cam doit pouvoir voir, elle doit pouvoir voir ce qui se trouve juste en bordure de la base (donc très inclinée vers le bas visant le sol) et capable de voir des conteneurs pour y déposer les objets. Déjà, voir la base du robot n'est possible que lorsque la cam est dirigée vers le bas. Donc non, je ne peux pas me passer de cette tourelle.

Pour la solution de mettre la cam en bout de bras, tu as raison, c'est une idée sympa. J'y ai pensé, mais cela m'oblige à avoir des servomoteurs très puissants sur tous les points de liberté. Alors que sans cela, je peux monter progressivement en puissance. Plus nous sommes près de l'épaule plus les servomoteurs sont puissant, mais plus nous nous rapprochons de la pince plus je peux me permettre de prendre des servos plus "légers". Mais je garde cette option dans un coin de mon esprit. par contre,

Cdlt

Yves

37

Re : Presentation de SAMU

contre, le mieux (qui n'est pas forcement l'ami du bien) aurait été de faire des alimentations à découpage

A l'heure actuelle, on trouve pas mal de produits permettant de s'éviter de construire une alimentation à découpage. RECOM par exemple fait des boitiers compatibles 78xx question brochage et packageant un régulateur à découpage complet (cf http://radiospares-fr.rs-online.com/web … =5328050). TracoPower en a un en 6.5V/1A (http://radiospares-fr.rs-online.com/web … ;R=6664372). Il existe également des modules Texas à tension réglable et de plus forte puissance (http://radiospares-fr.rs-online.com/web … ;R=5457849). Un petit coup de moteur de recherche sur le site RadioSpares te permettra de trouver des choses adaptées.

j'ai récupéré un Ocilloscope Tektronics 2236 100Mhtz

hé hé, ça c'est cool. J'avais récupéré un 2465 dans le labo d'un pote (manque de bol, sa société faisait faillite, et du coup ils donnaient le matériel, car n'ayant plus de valeur comptable résiduelle). Habitué à un Hameg 2x5MHz data des années 70 (acheté avant l'argent gagné en stage d'école d'ingé), ça m'a fait drôle. Ceci étant mon labo dispose d'un Tektro numérique 4x100MHz couleur qu'il m'est arrivé d'emprunter. C'est cool également, surtout pour capturer des phénomènes fugitifs.

Donc non, je ne peux pas me passer de cette tourelle.

Par contre, j'ai l'impression qu'un tilt suffirait alors.

J'y ai pensé, mais cela m'oblige à avoir des servomoteurs très puissants sur tous les points de liberté.

Pas obligatoirement, car la caméra est légère, et de plus il est possible d'utiliser un système d'assistance mécanique (cf http://www.pobot.org/Capture-des-balles.html)

38

Re : Presentation de SAMU

Merci pour ces liens.

Super ces composants. Régulateurs à découpage d'une simplicité à mettre en œuvre déconcerte
Dommage que cela coute près de 9€ pièce et qu'il n'en existe pas au dessus de 1A (sauf erreur de ma part bien sûr).

Je les testerais bien. Par contre, au boulot nous avons bien sur un compte Radiospare, et c'est vraiment bien (livraison le lendemain) en plus, ça marche.  Mais j'ai entendu dire qu'ils avaient arrêté la vente aux particuliers.(qui de toutes façons est moins bien que le site pro ?

Cdlt
Yves

39

Re : Presentation de SAMU

Le prix peut paraitre cher, mais si on additionne le chip DC/DC et les composants additionels (self et autres), sans parler du PCB occupé en plus, je ne suis pas certain que la différence de prix reste en défaveur de ces régulateurs modulaires. Et cela sans parler du temps passé, et des risques de mauvais fonctionnement si certaines composants sortent des tolérances requises.

Pour ce qui est de l'intensité, j'ai également testé les modules TI que je mentionne aussi (http://radiospares-fr.rs-online.com/web … ;R=5457877). Il s'agit là d'un mini-PCB et non d'un composant monobloc, mais les caractéristiques sont très intéressantes : Imax = 3A, tension réglable, plage d'entrée très étendue,... Bon, c'est un peu plus cher (21 Euros HT environ) mais l'intensité disponible ainsi que les diverses protections en font un module très attractif quand même. Et il y en a toute une série dans la même gamme, avec des tensions et des intensités diversifiées.

Pour ce qui est de l'arrêt de la vente aux particuliers par RS, c'est ce que j'avais cru comprendre. Ils n'ont pas maintenu cette possibilité très longtemps finalement. Il est vrai que le catalogue proposé aux particuliers était bien moins étendu que celui pour les professionnels, mais tout en restant aux même tarifs je crois (du coup tu payes un peu cher car le prix intègre le service "livraison 24h gratuite" pour les pros.

Il reste Farnell qui a toujours fait la vente aux particuliers, mais avec livraison payante par contre.

40 Dernière modification par AstonDB8 (09-07-2011 20:34)

Re : Presentation de SAMU

Il est vrai que c'est un beau composant.
Il faudrait étudier ça, mais je pense que ça peut très bien faire une petite alimentation variable (genre alimentation de Labo) pour un prix raisonnable.
Une alimentation 220 / 24v deux de ces composants Deux afficheurs et vous voila possesseur d'une double alimentation de labo pour environ 70€ (tout compris) peut être même moins cher si vous mettez des galvano a la place d'afficheurs.  Ça mérite vraiment de s'y pencher voir même de faire un Tuto ;-)

Coté labo, comme j'en avais assez de travailler sur la table de la cuisine et de devoir tout ranger quand l'heure des repas approchait, voilà ce que j'ai bricolé avec l'aide d'un ami


PunBB bbcode test

Presque un véritable labo j’espère que je vais pourvoir faire du beau travail avec un tel outil.....

Cdlt
Yves

41

Re : Presentation de SAMU

Bel exemple d'optiomisation de l'espace disponible. Bravo !! Et tu es à poste pour remettre le courant si d'aventure tu faisais disjoncter la maison smile

Le fait ne plus encombrer la table de la cuisine est de plus très important pour le WAF smile

42 Dernière modification par AstonDB8 (11-07-2011 21:45)

Re : Presentation de SAMU

Bonjour, et merci pour vos encouragements.

Mais aujourd'hui, quelle galère.
Je vous avais montré le schéma de la carte d'alimentation que je me fabrique pour obtenir les tensions dont mon robot a besoin (6v, 5v, 3.3v)

Le problème est que j'ai un régulateur fixe pour le 6v, (7806CT) un régulateur fixe pour le 5v, (7805CT) mais un régulateur variable pour le 3.3v (LM1084IT).
Je devais donc calculer les deux résistances de mon pont réducteur pour régler le régulateur variable et obtenir une tension d'exactement 3.3v.

Jusque-là, pas de problème.
Je vais télécharger le datasheet, le lis consciencieusement, trouve la formule et le Vref et......
Et comment fait-on une équation à deux inconnus déjà....
Mes cours de maths sont bien loin et je me souviens seulement de la petite de la petite brune qui était dans la même classe. Donc très difficile. (La petite brune aussi...)

Bon ça y est j'ai trouvé (pas la petite brune, mais la façon de faire mon équation et ça semple bon.

Vout = 1.25 (1 + R2/R1)

1.25 étant ma tension de référence.

1.25*(1+ R2/R1) = 3.3

Comme les valeurs de ces deux résistances doivent être autour de 100 Ohms pour que le courant Adj soit négligeable.

1.25 ( 1 + X / 1000) = 3.3

X = 1640

Mais comme R2 est une résistance variable (plus simple et plus sur d'avoir la tension exacte)
J'ai mis une résistance fixe de 1 Kohms pour R1
Et  une variable de 2 Kohm pour R2

Schéma de la carte

http://dl.dropbox.com/u/4673542/SAMU/Regulation%202.JPG


Bon ça a été LABORIEUX...
Mais ça marche

Cdlt
Yves

Voici donc le nouveau schéma

43

Re : Presentation de SAMU

En fait tu aurais pu te simplifier la vie en utilisant un potentiomètre ajustable (multi-tours pour plus de finesse de réglage) pour remplacer R1+R2, et en reliant son curseur sur l'entrée de réglage du régulateur. La valeur normalisée proche de tes résistance aurait été 3k3.

L'essentiel c'est que tu sois arrivé à un montage qui marche.

Et désolé pour la petite brune hmm

Et comment fait-on une équation à deux inconnus déjà....

Mathématiquement il y a une infnité de solutions dès qu'on a moins d'équations que d'inconnues. Mais dans ton cas, tu avais une deuxième équation : celle qui donnait la valeur totale acceptabel pour le pont. Donc en résumé : 2 inconnues, 2 équations. En principe une unique solution (ou pas).

44 Dernière modification par AstonDB8 (11-07-2011 23:08)

Re : Presentation de SAMU

Bonsoir Eric

Tu veux dire que je peux remplacer mes R2 et R2 par un simple multi tours ? Et si oui, comment connaitre la plage de valeurs de ce mufti tours ?

Pour l'équation, en fait il y a bien sûr énormément de résultats possibles.
Sauf que de façon arbitraire (et pour rester dans la fourchette préconisée dans le datasheet)
J'ai pris 1000 ohms , pour R1 mais j'aurais très bien peu choisir une autre valeur qui m'aurait bien sûr donné un autre résultat pour R2

Cdlt
Yves

45

Re : Presentation de SAMU

AstonDB8 a écrit:

Tu veux dire que je peux remplacer mes R2 et R2 par un simple multi tours ? Et si oui, comment connaitre la plage de valeurs de ce mufti tours ?

Comme je l'indiquais, la valeur du multi-tour est égale à la somme de tes deux résistances. En fait, ce qui pilote la tension de sortie du régulateur est celle appliquée à l'entrée de contrôle. Ton multi-tour agissant en diviseur de tension, tu peux donc faire varier celle-ci entre les deux extrêmes.

AstonDB8 a écrit:

Pour l'équation, en fait il y a bien sûr énormément de résultats possibles.
Sauf que de façon arbitraire (et pour rester dans la fourchette préconisée dans le datasheet)
J'ai pris 1000 ohms , pour R1 mais j'aurais très bien peu choisir une autre valeur qui m'aurait bien sûr donné un autre résultat pour R2

En faisant cela, tu as tout simplement ajouté une équation au système, puisque cela correspond à une contrainte supplémentaire.

Cordialement

Eric

46

Re : Presentation de SAMU

Et je le monte comme ca donc

PunBB bbcode test

47 Dernière modification par AstonDB8 (12-07-2011 01:15)

Re : Presentation de SAMU

Non plutôt comme ça pardon

PunBB bbcode test

Mais tu as raison, ça marche parfaitement et avec une précision de réglage absolument surprenante.

Le plus drôle, c'est que ce type de câblage n'est pas mentionné dans le datasheet. Pourtant il est plus simple à réaliser, plus précis avec un minimum de composants.

Je garde donc ce montage précieusement pour les cas futurs.
Mais cela n'empêche pas de calculer. Là, nous avions calculé R1 et R2 et la valeur était la somme de R1 + R2

Y a t'il un calcul plus simple ?

En tout cas, encore merci Eric pour cette solution.

Cdlt
Yves

48

Re : Presentation de SAMU

C'est tout bon avec ton dernier schéma. Pour ce qui est du calcul, il n'y a pas d'autre méthode à ma connaissance.

En fait, comme je l'ai indiqué précédemment, l'objectif est de fournir une tension de réglage au régulateur. Elle pourrait très bien être générée autrement (via un DAC, une sortie d'étage analogique,...) si on voulait asservir cette tension à autre chose par exemple. Ici la génération de cette tension est réduite à sa forme la plus primitive du fait de la nature du besoin.

Pour en revenir au calcul de la valeur de l'ajustable, il faut qu'elle soit suffisamment forte pour que le courant qui le traverse en permanence n'engendre pas trop de gaspillage d'énergie, mais pas trop forte pour qu'elle ne devienne pas comparable à l'impédance d'entrée de la broche de contrôle. Car dans ce cas le courant qui passe par cette broche va devenir significatif par rapport à celui qui traverse l'ensemble de l'ajustable, et donc la loi de variation de la tension du curseur par rapport à sa position va devenir plus complexe. D'un autre côté, on s'en fiche un peu, car en général on règle cela avec un voltmètre de contrôle en sortie. Mais ce n'est quand même pas très bon comme situation, car il n'est pas impossible que cela entraîne une instabilité de fonctionnement du régulateur.

Pour conclure, une valeur d'ajustable qui limite le courant à 1mA environ est une bonne règle pour ce genre de montage.

Mais au fait, je suis surpris que tu aies dû utiliser un régulateur ajustable pour du 3V3. Il existe un tas de régulateurs fixes pour cette valeur, avec des capacités en courant très diverses.

A+

Eric

49

Re : Presentation de SAMU

C'est bizzare les condos C2, C4, C6 et C8 en 10 µF.

Il n'y aurait pas une erreur de frappe par hazard ?

Stephan

50

Re : Presentation de SAMU

En fait ce sont les non polarisés qui devraient être à 100nF. Je n'avais pas repéré cette erreur sur le schéma.

Quant aux polarisés, ça dépend de la charge. 10µF peut suffire s'il n'y a pas de forts appels de courants. Si c'est le cas, c'est vrai qu'il est préférable de monter à 100µF, voire 220µF.