1

Sujet : RepRap - Sondage

Le club envisage de se lancer dans la construction d'une RepRap. Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, deux solutions :
- Google
- ou plus rapide, lire cet article

Le modèle (Mendel ou autre) n'est pas encore décidé, ni la méthode (à base de pièces faites sur une autre RepRap, à base de kit, à base de mécanique "conventionnelle",...). Ca viendra en son temps, car il ne faut pas aussi que la construction prenne 5 ans smile

Ceci étant, avant de se lancer tête baissée dans un tel projet, qui n'est pas une mince affaire, il serait sage de se faire une idée précise de l'utilisation qui serait faite de cette machine par les membres de l'association. Car si c'est pour que seulement 2 ou 3 gus (ceux qui auront construit la machine par exemple) sortent quelques pièces histoire de s'amuser et qu'après elle prenne la poussière chez l'un ou l'autre d'entre nous qui se sera dévoué pour la stocker, autant utiliser notre temps, notre énergie et les deniers du club à faire autre chose.

Pour cela, merci d'ajouter des messages dans ce thread, en précisant :
- si vous êtes intéressé à utiliser la machine lorsqu'elle sera opérationnelle
- pour réaliser quels types de pièces, et avec quelles contraintes (précision, taille,...)

Allez-y franco sur vos fantasmes, parce qu'on va peut-être se rendre compte que ce type de solution n'est finalement pas adaptée aux attentes des gens en matière de fabrication et d'usinage)

Merci d'avance pour votre collaboration.

Ah oui : n'oubliez pas de dire si vous êtes disposés à participer à la construction de l'engin. Attention, à mon avis investissement temps non négligeable. Tenez-en compte par conséquent avant de vous prononcer.

2

Re : RepRap - Sondage

Yo,
Bon bein je donne mon avis :
Si il y en a une, je veux bien l'utiliser. Par exemple, j'aimerais bien me faire un hexapode, mais les papattes, elles sont super chères et pas faciles a construire. Donc une reprap, ce serait super pratique.
Mais c'est un besoin très ponctuel, après un avoir fait une dizaine (6 + quelques rechanges au cas ou). J'en aurais plus l'utilité avant un moment. C'est à dire, le temps d'exploiter le robot construit.
Et participer à la construction, j'aurais jamais le temps vu que j'ai déjà pas le temps de faire tout ce que je veux aujourd'hui
Voili, voilou

3

Re : RepRap - Sondage

- oui je suis intéressé par une telle machine
- pour réaliser de petites pièces accessoires pour lier ensemble cartes électroniques, capteurs, chassis, etc..
- dimension max : 10 cm x 10 cm x 5 cm je pense.

et oui je souhaite participer à la construction de l'engin

Re : RepRap - Sondage

Tant qu'à construire une machine, je serais plus intéressé par la création d'une CNC capable de fraiser des circuits imprimés, d'usiner de l'aluminium ou du Plexiglas, voire, de peindre à l'aérographe... Et, bien sur, capable d'imprimer en 3D avec 2 matières différentes.
(je trouve que les possibilités d'une impression à une seule buse sont très limitées.)

La précision devrait être suffisante pour pouvoir réaliser des circuits imprimés pour CMS au pas de 0,128 mm.

Je l'imagine avec des têtes amovibles : un support pour mini fraiseuses type Proxxon ou Dremel (en cas d'erreur c'est son propre matériel que l'on casse), une tête pour l'impression 3D à 2 buses et un support pour un outil de type stylo ou aérographe... J'ai aussi pensé à un support pour aiguille de tatouage, mais ce n'est pas très raisonnable !  : )

Je souhaite aussi participer à la réalisation.

5

Re : RepRap - Sondage

Je ne suis pas certain qu'un telle machine puisse exister.

En effet, le fraisage crée des efforts latéraux importants (même si on y va molo sur les passes) qui sont incompatibles avec la transmission par courroie utilisée en X-Y sur les RepRaps. Passer en transmission par vis pose alors le problème du rattrapage de jeu, ce qui complique la donne, et revient à faire une CNC classique.

A l'inverse, une CNC portique pourrait en théorie être équipée d'une tête pour extrusion, mais l'excursion en Z est beaucoup plus faible que celle d'une RepRap (du fait des efforts latéraux créés par le fraisage). Cela limiterait donc la hauteur des pièces réalisables. Et le budget de réalisation d'une CNC de ce type est de toute manière plus élevé qu'une RepRap, car la construction mécanique est beaucoup plus exigeante (il faut à ce niveau se garder des économies consistant à s'orienter vers des machines premier prix comme la Profiler Elektor par exemple, car les témoignages semblent assez unanimes sur le fait que le résultat est décevant).

Re : RepRap - Sondage

Pour continuer dans les fantasmes ...

Est-ce que l'idée de construire une tête pour découper au Laser vous semble totalement délirante ?

7

Re : RepRap - Sondage

Délirante peut-être pas, dangereuse certainement smile

Re : RepRap - Sondage

smile smile

9 Dernière modification par stephan (15-07-2010 04:12)

Re : RepRap - Sondage

Bonjour à tous,

pour ma part et après avoir vu de nombreuses videos ainsi que les pièces réalisées qui ont été apportées vendredi dernier à la réunion, je ne suis pas convaincu du tout par la RepRap.

Je possède une petite CNC (200x300 mm de surface de travail), et la prochaine machine dans laquelle je compte investir ne sera pas une RepRap, mais une CNC plus grande. Je n'ai encore que peu d'expérience avec ce type de machines, mais il est incontestable que la qualité de finition des pièces réalisées par une CNC est sans commune mesure avec ce que fait une RepRap amateur (irégularité des surfaces, manque de précision, déformations, ...).

A priori, tout ce que peut réaliser une RepRap, peut etre fait par une CNC. L'inverse n'est cependant pas vrai.

Je trouve que l'idée proposée consistant à dire que l'on pourrait réaliser une CNC sur laquelle on viendrait adapter une tete de RepRap est interessante. Je serai partant sur un projet de ce type et pourrai apporter ma maigre expérience sur les CNC afin que certaines erreurs ne soient pas commises.
Pour les fraiseuses type Proxxon ou Dremel, on oublie !!!
Pour une version multi tete / multi usage, on peut envisager sans probleme de mettre une tete pour la découpe du vinyl, afin de réaliser des adhésifs.
Une autre idée à étudier serait la réalisation d'une tete d'injection pour une seringue de colle et/ou de pate à braser pour les CMS.

Concernant la hauteur sur l'axe Z (déplacement vertical), le déplacement maxi varie en général entre 50 et 120 mm selon les modèles, y compris pour des machines pro en 2500x1200 mm.
Je ne vois à priori pas de raison technique pour que l'on ne puisse pas avoir plus sur l'axe Z. Cette hauteur maxi est, je pense, plus liée au type de travaux que l'on confie à la machine (réalisation de PCB, gravures, découpe et usinage de plaques alu, PVC ou autre, ...etc), plutot qu'à une quelconque contrainte technique.

J'envisage également d'ici quelques temps de proposer une visite chez moi pour les membres du club désireux de voir fonctionner une CNC, ainsi que quelques uns des logiciels utilisés pour réaliser des circuits imprimés, ou bien encore pour usiner de la matière type bois, plastique ou alu. Les 2 grosses difficultées concernant l'utilisation d'une CNC sont :
- se procurer des fraises adaptées au travail à faire et surtout à un prix RAISONNABLE.
- trouver les logiciels adaptés à ce que l'on veut faire, car il faut bien souvent avoir recour à plusieurs logiciels (1 pour dessiner, 1 pour convertir en 2.5D, 1 pour piloter la machine)

Cordialement.

                 Stephan

10

Re : RepRap - Sondage

Bonjour

-Stephan
Je serai ravi (nan plus que ça smile de passer voir ton CNC.
Le suget m'intéresse énormément, j'en ai parlé dès ma première visite à Pobot.
Même si tu n'as rien à usiner ou faire avec, le voir en place et fonctionnel serait vraiment un plaisir.

-Vincent
RepRap sur outil amovible de CNC même cheap, c'est LE choix logique.
La tête laser est aussi une excellente idée, si tu comptes mettre un shield pour garder tes mirettes smile
Mais ça s'use aussi, et c'est pas vraiment donné un laser pulsé puissant.
Il y a aussi la découpe au fluide chargé avec un media, et là tu devrais carrément te fâcher définitivement avec ton banquier, sinon de sympa pour le côté dangeureux t'as la torche à plasma smile
Pour le fun, cherche un CNC du nom de Monarque, ça calme tu verras!

11

Re : RepRap - Sondage

Bonjour,

Pas non plus convaincu par la RepRap: c'est fascinant, mais je ne me vois pas faire de vrais pieces avec.
En revanche, très intéressé par la construction d'une CNC.
Et dans un premier temps pour voir celle de Stephan :-)

Frédéric

12

Re : RepRap - Sondage

Je ne vois à priori pas de raison technique pour que l'on ne puisse pas avoir plus sur l'axe Z

Le problème est la rigidité.

Dans une CNC portique, l'axe Z est connecté au chassis par 2 liaisons :
- celle entre le guidage de l'axe X et le portique
- celle entre le guidage de l'axe Y du portique et l'axe Z

Au plus ces liaisons sont éloignées du point de coupe, au plus les efforts exercés dessus sont importants (simple effet de bras de levier). On voit donc que plus on augmente la capacité en Z, plus on monte la liaison portique-axez Z, et plus on amplifie les problèmes de rigidité, surtout lorsque la fraise va être au plus bas en Z. De plus, le moindre jeu au niveau des liaisons va s'amplifier avec la distance liaison Y/Z - fraise.

A moins d'avoir une mécanique extrêmement rigide, on est obligatoirement limité en capacité Z. Sauf si on vient de toucher le gros lot du Loto smile

Pour ce qui est des réserves sur la RepRap, je ne suis pas loin de penser comme vous, à un bémol près.

Autant je suis totalement d'accord sur l'inaptitude de ce genre de machine à produire des pièces devant composer un mécanisme digne du nom, autant elle convient pour des objets tels que boitiers sur mesure, pièces de structure non critique (cf les éléments d'assemblage des RepRap),... Or de tels objets peuvent s'avérer très difficiles à réaliser avec une CNC 3 axes, sans compter qu'il y a énormément de matière perdue puisqu'on travaille par soustraction. Conclusion, ça peut revenir très cher si on doit acheter un bloc d'ABS énorme pour produire un boitier. De plus, le travail en plongée d'une CNC est limité par la longueur des fraises. Donc il faut oublier à mon avis creuser une cavité de 50mm, car il y a des chances que la pince porte-fraise vienne en butée sur le bloc bien avant (à moins d'accepter des congés R3 ou plus pour les angles intérieurs, il faut obligatoirement travailler avec des fraises de petit diamètre, et donc de longueur réduite (sinon adieu la rigidité).

Pour ce qui est de l'état de surface (peu satisfaisant en l'état il faut le dire), cela peut se corriger par une passe de surfaçage à la fraiseuse (pas forcément CNC) ou tout simplement par un simple masticage et mise en peinture. Donc ce point n'est pas vraiment rédhibitoire à mon avis.

Reste donc à savoir si une telle machine est toujours intéressante, une fois réservée aux seules utilisations pour lesquelles il est raisonnable de le faire. Encore une fois, ne sous-estimez pas la difficulté de réaliser soi-même une CNC qui sera capable de produire des pièces avec précision dans des matériaux comme l'alu. Je connais bien quelqu'un qui en a construit plusieurs, et qui est loin d'être manchot, et je peux vous dire qu'il y a passé pas mal de temps... et de kopeks.

De plus, ne pas oublier non plus qu'il y a des sociétés (comme EasyRobotics qui est un de nos sponsors) qui peuvent réaliser sur commande et à des pris raisonnables des pièces en alu sur CNC (et si on en croit ce que TotofWeb écrit sur le forum PS, il semblerait même qu'ils fassent gratuitement certaines corrections nécessaires aux plans lorsque ceux-ci révèlent un défaut de conception). Donc si c'est pour tirer seulement une demi-douzaine de pièces par an, on peut se poser la question concernant la réalisation ou l'acquisition d'une CNC au lieu d'une RepRap.

Et dernier point (je pense que Stephan ne me contredira pas) : une CNC ne se déplace jamais une fois installée et réglée, car c'est lourd, c'est encombrant... et il faut la régler à nouveau ensuite.

13

Re : RepRap - Sondage

RepRap vs CNC

a) Dans les deux cas je vois un gros problème : pas d'atelier où la stocker et y accéder facilement, c'est rédhibitoire.

b) reppap : je vois cette machine plus comme un lien philosophique entre les techniciens et les artistes. C'est un peu comme les projecteurs psychédéliques des années hippies.
Le fait de faire des pièces de plastique est séduisant au point de vue conceptuel : je modélise, je click sur le bouton et par magie la pièce est instanciée devant moi ( point de vu de l'artiste).
Pour la robotique je suis moins sur de l'utilité : solidité ??? travail du plastique ???

c) Si on a un atelier ... , je serais plutôt partant pour une cnc : quitte à rajouter une tête à fondre le plastique à la place de la fraise pour s'amuser à faire des petits boudins. Pour moi on a plus de chose à faire en bois, alu, bronze ou fer qu'en plastique.

d) Au fait une autre technique pour faire des pièces en plastique : le moulage, on fait un moule en plâtre, on achète des billes en plastique (casto), on les fait chauffer à l'eau bouillante et on moule la pièce. En Afrique il utilise la même technique avec de l'alu de récupération yikes) Évidemment c'est moins conceptuel ;o) faut mettre les mains dans le cambouis.

A+ Laurent

www.Zartronic.fr : Votre source Arduino en France

14

Re : RepRap - Sondage

pas d'atelier où la stocker et y accéder facilement

Le problème est peut-être moins critique pour une RepRap, car certaines (comme la CupCake par exemple) sont compactes et peuvent se transporter sans difficulté. Pour une Mendel, on peut également fabriquer une caisse de transport (et de stockage). Une fois le problème de stockage résolu (ne nous voilons pas la face, ce sera stocké chez l'un d'entre nous qui dispose d'un atelier), on peut donc imaginer une procédure de mise à disposition de l'engin à celui qui veut s'en servir : on transmet la machine à l'occasion d'une réunion hebdomadaire (ou d'un rendez-vous convenu  à façon), et l'heureux utilisateur fait son affaire de faire ses pièces avec chez lui.

Le fait de faire des pièces de plastique est séduisant au point de vue conceptuel : je modélise, je click sur le bouton et par magie la pièce est instanciée devant moi ( point de vu de l'artiste).

...ou point de vue du prototypeur.

Plus concrètement, si j'avais eu une telle machine lorsque je construisais le radeau PSMed, je l'aurais utilisée pour fabriquer les pièces du treuil par exemple, plutôt que de me faire caguer avec les planches à découper la viande (c'est folklo et sympa pour les démos, mais finalement c'est une mauvaise bonne idée si on veut faire des pièces sans perdre de temps avec le fait que ce type de fourniture ne présente pas de caractéristiques dimensionnelles compatibles avec l'usinage, comme par exemples des faces parallèles). De plus, j'aurais pu me permettre de faire quelque chose de plus esthétique que des pièces avec uniquement des angles droits.

Pour la robotique je suis moins sur de l'utilité : solidité ??? travail du plastique ???

Pour avoir pas mal manipulé les pièces l'autre soir, et en avoir aussi éprouvé la solidité, je serais plus optimiste que toi. Une fois intégrée la contrainte qu'il faut effectivement éviter les efforts conduisant à un délaminage potentiel de couches, les pièces m'ont l'air très résistantes. Pour remettre cela dans le contexte du radeau, je n'ai aucun doute sur le fait que ces pièces aient été assez solides pour une telle réalisation.

c) Si on a un atelier ... , je serais plutôt partant pour une cnc

Ca fait deux conditions non triviales à remplir :
- avoir un atelier
- fabriquer une CNC digne du nom (cf mon précédent message)

Pour moi on a plus de chose à faire en bois, alu, bronze ou fer qu'en plastique.

Pas convaincu : pose la question à l'autre Laurent par exemple (c'est le contexte que tu évoques à juste titre dans ton (b))

le moulage, on fait un moule en plâtre,

Mouais.... Là je suis très sceptique. Le moule, c'est là que commence la galère en général. Si ça va bien pour faire des objets non mécaniques, voire reproduire des objets par la technique du contre-moule (il y a tout ce qu'il faut pour cela chez Cultura par exemple), c'est une misère sans nom pour toute autre application. Autant usiner directement la pièce que de perdre du temps à usiner le moule (sauf si c'est pour en faire un nombre suffisant d'exemplaires pour justifier cette approche).

15 Dernière modification par stephan (15-07-2010 23:37)

Re : RepRap - Sondage

Bonsoir à tous,

pour répondre à Eric, lorsque je disais que je ne voyais pas de contrainte technique pour augmenter l'axe Z, j'ai un peu carricaturé ma réponse. Ce que dit Eric est vrai, cependant, aprés avoir observé la mienne, je ne pense pas qu'un déplacement de 200 mm sur l'axe Z pose un quelconque problème significatif au niveau de la précision (à voir sur place ultérieurement).

Pour la réalisation de boitiers sur mesure, il faut plutot s'orienter sur les techniques de tolerie plastique (si, si, ça existe : http://www.ltp.fr), discipline dans laquelle on utilise aussi bien le thermoformage que le pliage à chaud de plaques en PVC, plexi ou autres. Je ne maitrise pas le sujet, mais j'ai deja vu faire.

Désolé Eric, mais je vais devoir te contredire un petit peu :
pour le déplacement d'une CNC par rapport à une RepRap, je dirai que le poids est lié à la rigidité (et au sérieux) de la machine : une machine "bas de gamme" sera faite en bois, donc légère, tandis qu'une machine plus sérieuse sera faite en alu (voire en acier).
Pour ce qui est des réglages après le déplacement d'une CNC, c'est très simple, il n'y a aucun réglage sur la machine.
Ce qui doit etre fait cependant de manière périodique, c'est de mettre horizontalement sur la table de travail un plateau martyr, lequel recevra les attaques de la fraise lorsque celle-ci aura dépassé l'épaisseur de la matière à usiner et à découper. Il s'agit d'une plaque d'un matériau relativement tendre. Afin de pouvoir travailler de manière précise, il faut que le plan de déplacement horizontal de la fraise soit parfaitement parallèle au plateau martyr. Rassurez-vous, pas de réglages fastidieux, on demande simplement à la fraise de faire un usinage du plateau martyr afin de réaliser un surfaçage, le parallélisme est donc parfait.

Concernant ce qu'a dit Laurent sur le moulage, il est possible de fariquer une petite presse manuelle à injecter, il en existe plusieurs modèles qui sont commercialisées pour l'éducation nationnale (je dois avoir des noms de fournisseurs) et qui utilisent des bouchons de bouteilles d'eau minérale comme matière première.
Pour la réalisation des moules, il faut cependant avoir recours à une CNC.
Cette technique n'est valable que pour produire en petite serie.

16

Re : RepRap - Sondage

stephan a écrit:

Pour la réalisation de boitiers sur mesure, il faut plutot s'orienter sur les techniques de tolerie plastique

Quand je pensais à une RepRap pour des boitiers, c'était pour des objets plus complexes qu'une boite parallélépipédique ou similaire, pour laquelle la technique que tu mentionnes est effectivement un choix intéressant (on en discutait d'ailleurs avec Yannick à la dernière réunion). J'avais en tête des boitiers du genre moulé, ou des châssis de petits robots, avec points de fixation divers pour des organes ou accessoires.

stephan a écrit:

pour le déplacement d'une CNC par rapport à une RepRap, je dirai que le poids est lié à la rigidité (et au sérieux) de la machine : une machine "bas de gamme" sera faite en bois, donc légère, tandis qu'une machine plus sérieuse sera faite en alu (voire en acier).
Pour ce qui est des réglages après le déplacement d'une CNC, c'est très simple, il n'y a aucun réglage sur la machine.

C'est vrai sur une machine sérieuse et donc rigide (et je te fais confiance sur ce point car tu en as l'expérience au travers de ta CNC), mais j'ai quelques doutes sur une machine faite maison, et donc à structure bois.

Dans ce dernier cas, qu'on le veuille ou non, si on veut avoir quelque chose de transportable, ce sera obligatoirement d'un poids limité, et donc d'une rigidité à l'avenant. Je ne suis donc pas certain qu'arrivée à demeure après avoir transité par deux coffres de voiture, la machine soit directement prête à usiner au quart de poil sans quelques vérifications et réglages appropriés. C'est déjà vrai pour les tours et fraiseuses d'établi, pourtant faits avec des bâtis en fonte d'acier (et je parle d'expérience, car j'ai un exemplaire de chaque, d'environ 50 kg pièce). Alors pour une machine moitié bois moitié métal...